CADRAGE et profondeur de champ pour l’artiste

Nous avons vu ensemble qu’il y a beaucoup de paramètres à connaitre pour apporter de l’émotion dans nos œuvres. Avant de pouvoir créer intuitivement des chefs-d’œuvre guidé par notre génie artistique, nous devons aborder certaines notions primordiales qui entrent en considération lors du processus créatif.

Certains amateurs, comme certains érudits d’ailleurs, observent la peinture en espérant être happé par sa beauté intrinsèque, sans prendre en considération que leur jugement est tronqué par leurs « goûts personnels » ou par leurs liens sociaux. Peu importe l’importance et l’étendue des compétences techniques de l’artiste, elles sont déportées au second plan. Le jugement n’en est pas moins impartial, étant donné que la recherche du talent en deviens juste esthétique. L’artiste de talent peut être un très bon coloriste et un piètre dessinateur. D’où l’importance de la communication technique de l’image ou, le cadrage. Je t’emmène donc faire un tour chez les cinéastes, les photographes et les illustrateurs pour en expliquer l’importance et prendre toutes les solutions en considération.

Remarque: Je ne t’encourage pas à tout maîtriser. Considérer tout les paramètres est important mais n’est pas primordial. Tu dois en avoir conscience mais ça ne dois pas entraver ton processus de création. Ton leitmotive personnel devant être avant tout: Le plaisir à la création de ton Univers intime car c’est lui qui donnera un sens profond à ton œuvre. 

 

Placer l’horizon

Petit rappel de Perspective Facile 3. Pers3-Cadrage-2

L’horizon donne le ton. Il joue un rôle sur l’ambiance générale de ton œuvre. Il est totalement lié au sujet. Sa position prend de l’importance dans la composition quand le sujet est choisi. Il n’est pas forcément visible mais il est présent dans l’ensemble. Certaines civilisations orientales attachent plus d’importance aux pleins et aux vides dans la composition artistique. L’horizon est alors inutilisé. 

  • A– Les pintades virevoltent dans le ciel  et paraissent être le sujet principal;
  • B– La vision est partagée, c’est une image narrative sans accentuation précise;
  • C– Le personnage devient le sujet principal de la scène.

Remarque: L’attitude du personnage indique une introspection. Cette impression est accentuée par le contre-jour qui nous laisse uniquement distinguer sa silhouette.

 La Théorie des Tiers et Nombre d’Or

Ces théories sont très utilisées en vidéo et en photo. Bien qu’elles aient le même but, elles sont sensiblement différentes dans le fond car elle n’ont pas tout à fait le même rapport mathématique.

Cadrage-photo-Corfou

Ying Yang ou MC Escher

 

La théorie des tiers, liés à l’ordre d’observation du spectateur, divise clairement en tiers la hauteur et la largeur du plan de cadrage. Notre regard est dirigé inconsciemment par nos habitudes de lecture (variable selon les cultures). Son rapport est de 3/2 soit 1,5.

La théorie du nombre d’or elle, est totalement liées à l’esthétique et au rapport du nombre d’or, comme son nom l’indique. C’est la recherche de la parfaite harmonie qui en est le but ultime. Son rapport est lui de 1,618 et des poussières d’étoiles.

Si tu es intéressé(e), j’ai un livre que je trouve plutôt bien fait et qui l’explique parfaitement: Le Code Secret. Je te le conseille, il est clair et bien écrit.

Les points d’intersection des lignes des tiers (lignes de force) sur la photo ci-contre, indiquent les emplacements à plus fort impact visuel. Si tu disposes de manière précise ton sujet pour y coller, tu obtiendras une composition harmonieuse. Tu devras aussi prendre soin d’observer des règles de composition.

 

Jolie photo, n’est-ce pas?!

Quelques règles compositions utiles:

  • Les règles de proportion sont 1/3-2/3. Ce qui veut dire que tu dois diriger l’attention sur 1/3 de ton image en décentrant de préférence le sujet et en attribuant le reste de l’espace à la narration inconsciente ou au chemin chronologique du regard (case en haut à gauche – case en haut à droite – case centrale – case en bas à gauche – case en bas à droite – en décrivant un Z).
  • La perspective peut changer l’impact et la chronologie du regard. Un point de fuite attire inévitablement le regard. Son emplacement doit être judicieux et approprié. Elle peut aussi être utilisée pour dévier volontairement l’attention du spectateur. Encore une méthode de magicien :)
  • Pour écarter le risque que plusieurs sujets importants s’altèrent les un les autres, évite de les disposer sur une même ligne de force.
  • Pour un portrait, tu prendras soin de disposer les yeux de préférence sur les points d’impact visuel.
  • Tu dois construire ton œuvre selon le chemin chronologique du regard pour amener le spectateur à suivre l’histoire de ton œuvre.
  • Le regard est attiré par le centre de l’image, les couleurs vives, les détails prononcés, les sujets tabou ou psychologiquement captivant, les masses et leur équilibre, les points de fuite et les perspectives marquées. A toi de les utiliser au mieux et avec parcimonie pour diriger l’attention du spectateur.
  • Certains effets d’optiques peuvent transformer notre perception du sujet et l’équilibre général de ta composition. Étudie et utilise les si tu aime ça.
  • etc…

 

Le Cadrage

Paysage ou portrait? Horizontal ou vertical? That is the question.

A toi de voir, mais si je peux me permettre, ces deux solutions sont plus ou moins approprié selon le sujet.

Par exemple, une cascade qui offre une dynamique plutôt verticale supportera facilement un format portrait (qui, comme son nom l’indique, supporte aussi le portrait).

En revanche, le format paysage correspond à notre vision plus panoramique. C’est donc plus naturel et plus facile à utiliser. D’ailleurs, à l’occase, si tu regardes tes photos ou tes vidéos (qui sont, sans aucun doute, rangées correctement dans tes fichiers) tu verras que c’est celui qui domine tes photos souvenirs.

Tu as toujours la possibilité d’utiliser un appareil photo style vintage polaroid qui redeviens intéressant par le charme de son rendu et qui utilise des cartouches au format carré. Ça te permettra ainsi de prendre ton appareil dans n’importe quel sens sans te poser de questions :)

 

Petites astuces importantes pour tester le cadrage:

Sur le terrain, quand tu as fait le plein d’énergie et que tu souhaites croquer la vie en extérieur, il t’arrive sûrement de te poser la question du cadrage. Quel cadrage est le plus judicieux pour cette scène? Il existe plusieurs façons de faire un essai et de te faire une idée:

  • Tu n’as pas d’outils de cadrage et tu n’as pas non plus ton mobile à disposition. Si, si, c’est possible! Tout du moins, je l’espère pour toi et ta santé psychologique. :) La solution est dans tes mains. Utilise tes doigts. C’est la solution qui était plébiscité par toutes les générations qui nous précèdent.
  • Tu as de la place dans ton sac à dos et tu transportes un petit passepartout, découpé au préalable, en atelier. Tu le dispose devant tes yeux et, comme un caméraman, tu teste les points de vue possible. Évite les contrejour, ça fait mal aux yeux.

Sers toi de ton ingéniosité. Trouve d’autres outils détournés pour tester le champ de vision le plus adéquat.

 

Entrons dans le vif du sujet:

Le point de vue et le cadrage, en photographie, cinéma et peinture, se fait par rapport à la position de la prise de vue. Plus tu te rapproche du sujet, plus la scène est intime et plus l’émotion est palpable. Plus tu t’en éloigne plus la scène est neutre. Ça parait évident, et pourtant…!

La Contre-plongée

La Contre-plongée donne l’impression à l’observateur d’être tout petit, telle une souris ou une fourmi, face au Géant Vert. (Va voir le logo de Dailymotion. C’est l’exemple typique en jaune.) Ça donne une impression de Soumission comme dans Perspective Facile 8.

La Plongée

C’est l’inverse, tout autour de toi est de petite taille. C’est toi le Géant Vert (ou King-Kong, tu choisi). L’effet amené est la Domination. (Pareil que Miguel! la Perspective Facile 8.)

Le Plan Général ou Cadrage panoramique

Ce plan positionne la scène. C’est un point de vue générale dans un environnement global. An cinéma, on retrouve souvent ce genre de plan comme présentation ou conclusion du film. En enchaînement de zooms alternés avec le plan rapproché d’un personnage, il peut participer à la dynamique d’une action ou accentuation d’une angoisse par exemple. Cependant il est plus fréquemment utilisé pour présenter une ambiance et donne une vision environnementale large. C’est le « décor ». Dans la photo ci-dessous, ce serait une photo de la place avec le « mec trop swag » en petit comme les personnes que l’on distingue derrière lui (au fait, le mec trop swag, c’est moi :) ).

1 – Le plan d’ensemble2-Cadrage

C’est un point de vue plus proche que le précédent. Il apporte plus de détails et focalise une scène. Tu observes à cet instant ce qui se passe en l’intégrant dans son environnement.

2 – Le plan moyen ou cadrage du personnage

On ressert le cadrage pour focaliser son attention sur l’être humain dans son ensemble. Tout les sentiments peuvent être perçus, qu’ils soient dramatique ou comique. L’environnement, encore présent, ne constitue plus un intérêt prépondérant.

3 – Le plan ou cadrage américain

Il coupe les jambes du personnage au dessus des genoux ou juste en dessous du bassin. C’est un plan qui permet d’observer le colt des Cowboys comme dans ce magnifique western: Impitoyable de Clint Eastwood.La tension monte et les gestes apparaissent nettement. Si on se penche un peu sur la synergologie, on préféra clairement ce plan (et le plan moyen) pour observer le langage corporel des personnages.

4 – Le plan rapproché

Le plan rapproché laisse observer le tronc et la tête. Nous observons les membres supérieurs et les expressions du visage. L’environnement bien qu’encore visible, n’a plus d’importance. Seul le personnage et ses sentiments nous intéressent.

3-Cadrage portrait5 – Le gros plan ou plan serré

Le visage est le seul sujet. C’est un portrait qui donne toute la place aux sentiments du personnage. L’observateur s’identifie et éprouve les sensations du sujet intensément.

6 – Le très gros plan

L’observation se focalise sur une seule partie du visage (dans notre exemple). Ce cadrage intensifie l’émotion. Il montre avec authenticité les sentiments observés dans l’iris verdâtre ou la bouche pulpeuse du sujet. Il attire l’attention sur un détail important.

Le plan de détails ou insert

Là, tu entres dans le microcosme! C’est le détail du grain de beauté, d’une larme qui coule le long d’une joue, des poils de nez disgracieux mal épilés, etc.. Tu n’es même plus dans l’émotion, tu es l’émotion. Tu comprendras que je ne puisse pas te le montrer plus précisément sur cette photo :)

 

Tu as choisi le format de ton œuvre avec les articles Les feuilles et leurs formats ou Les toiles et leurs formats. Avec Cadrage et profondeur de champ, te voilà équipé(e) pour peindre et dessiner ton œuvre inspirées.

Liste de mots clefs: apprendre à dessiner, apprendre le dessin, dessiner facilement, dessin facile, dessin simple, je dessine, croquer facilement, apprendre le dessin pas à pas, croquis facile, conseils, astuces, artiste, art, peintre, techniques

Laisse un commentaire. C'est utile à tout le monde.