Ombre & Lumiere 4 – Volute & Drapés

Pour dessiner facilement des Volutes généreuses et des Drapés sexy avec fluidité, tu dois amener de la souplesse à ton geste. Quel que soit ton support, le plus simple est de préparer tes mouvements. Dans ce cours, nous allons voir dans un premier temps comment nous préparer puis, comment les tracer harmonieusement. 

Avant de te lancer bille en tête, je te propose d’assouplir ton geste.

Libère ton esprit:

La technique et la maîtrise amène la facilité. En observant un virtuose, dans n’importe quel domaine, on croit aisément à la simplicité de l’acte créatif. l’entraînement est ton allié. Il te permettra d’effectuer des gestes surhumains avec facilité. Cependant, plus tu crois connaître et maîtriser ton sujet, plus la vie te démontre que ses effets sont incontrôlables.

Le but est donc d’être le plus souple et fluide possible pour adapter ton geste à toutes situations et laisser la musique de la vie t’accompagner.

Mais comment vais-je pouvoir faire ça, me diras tu?!

Exercice de Do-In!

Dans un premier temps, préparons le terrain pour éviter tout incident :) :

  • Pose une feuille de grand format (A3 ou A4 fera l’affaire) sur ton bureau ou ta table. Dispose du ruban adhésif à chaque angle pour éviter qu’elle s’échappe puis,
  • Munis toi du premier crayon à papier que tu trouveras (pas trop gras tout de même) et trace un premier cercle à froid (sans utiliser la technique décrite dans l’exercice 2 – Onglet EXERCICE).
  • Lève toi. Bras ballants et agite tes poignets pour les échauffer. Pendant que tu effectues ce mouvement, relâche toi le plus possible et ressentant tes coudes et tes épaules transférer toutes tensions et raideurs vers le sol. Si besoin, agite tes épaules en effectuant des rotations souples et dynamiques.
  • Un doux et lent roulement de tête pour assouplir ta nuque à gauche et à droite.
  • Ramasse le crayon si tu l’as lâché en t’agitant et approche toi de ta feuille, bras souple et détendu.
  • Commence par décrire un cercle au dessus de ta feuille, sans tracer, juste en prenant conscience du geste et des interactions musculaires et articulaires qu’il implique. Choisi le sens de rotation selon ton hémisphère ou autre choix tout aussi personnel. Il n’y a vraiment pas d’importance à la direction du geste. L’essentiel est de te sentir le plus à l’aise possible. Recommence sans discontinuer trois à cinq fois.
  • Refais le même geste en posant uniquement la tranche de ton auriculaire sur la feuille. Normalement à ce stade, ta feuille est toujours aussi blanche qu’au départ. Sinon, va te laver les mains et recommence tout du début ;)
  • Dès que tu te sens à l’aise, pose la mine en appuyant légèrement et, progressivement, appuis un peu plus à chaque nouveau passage.

Te voilà fin prêt(e) à me rejoindre!

Sans rire! Compare le cercle dessiné à froid au résultat obtenu après ta séance de Do-In. Plus tu seras souple et détendu, plus ton geste sera fluide et plus tu auras de facilité à ressentir l’énergie transmise de ton esprit à la mine du crayon. Avec cette méthode, ton esprit compense, au fur et à mesure des passages, les imperfections qu’il aura capté. Au bout de trois à cinq passages de crayon (plus ou moins), tu obtiendras un cercle acceptable que tu utiliseras comme repère pour la suite de ton croquis.

Si tu remarques aucune différence au bout de 6 mois?! Et bien laisse tomber le Do-In! :)

 

Quelques petits conseils pour dessiner facilement

  • Quand tu décideras de poser la mine du crayon sur ton support, prends garde à ne pas trop appuyer. Tu éviteras ainsi le repentir qui oblige à gommer, gratter, user, abîmer. Il peut y avoir un intérêt à l’altération du support, mais seulement quand c’est une démarche volontaire.
  • Tes cercles,  même s’ils sont imparfaits et posés les uns sur les autres, dessinent forcément un ensemble qui paraîtra sphérique. A toi de le repérer et de le choisir pour la suite de ta création.
  • Pense à utiliser ton corps ou, plus précisément ta main comme un compas (cf. page Exercices 2).
  • Dans Comment dessiner facilement ? 6, je t’ai parlé du temps et de son influence sur le résultat de ta création. Ton temps, bien que précieux, ne dois pas être compté comme pour toutes autres activités artistiques d’ailleurs. Plus tu le prendras, moins tu en auras conscience et plus le résultat résonnera avec ton énergie créatrice.
  • Le repérage géométrique est une des techniques les plus efficaces en dessin. Apprendre à tracer des cercles, des lignes droites, à diviser les espaces de ta feuille et à marier les formes les unes aux autres, te permettra de dessiner avec inspiration. Tu sauras dessiner sans copier. Ton inspiration et toute l’observation dont tu as fait preuve précédemment, te permettront d’atteindre cette aptitude.
  • La créativité est une énergie en perpétuelle fluctuation. Elle suit une sinusoïde bio-rythmique influencée par l’intellect, le physique, l’environnement et les évènements. Sois indulgent(e) quand elle s’éloigne. Elle sera d’autant plus reconnaissante à son retour ;)

 

Le vif du sujet

Te voilà suffisamment assoupli(e) et détendu(e) pour aborder sereinement les sujets que je te propose maintenant. Nous allons voir, plus précisément, comment dessiner VOLUTES & DRAPES. Ces deux notions, sont à part entière des techniques essentielles pour se sentir à l’aise avec le dessin et la peinture.

Certains mouvements artistiques ont mis en avant ces représentations:

  • Nous avons observé l’œuvre de Mucha portée par l’Art Nouveau (fin XIX & début XX siècle) dans « Comment dessiner facilement? 3 » par exemple.
  • L’Art Baroque est un mouvement (du XVI au XVII) qui utilise les fioritures et l’ornementation à outrance pour marier et harmoniser les genres controversés. Il est répandu dans tout Art et,  l’architecture, témoin d’importance, nous permet de l’observer sur la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle par exemple.
  • Présents dans d’autres mouvements tout aussi important et toujours d’actualité comme la Musique, la Calligraphie (l’Anglaise principalement, mais pas uniquement), Le Graff (Le Graff & la fresque pariétale), le Tatouage (Tribal: Tahitien, Polynésien, Marquisien…).
  • L’artisanat d’art comme la Dinanderie, la Marqueterie, l’Ébénisterie, la Ferronnerie, la Serrurerie, etc.
  • La Dentelle et le Knippling (à mater autrement que dans les catalogues de ventes par correspondance)
  • La Lutherie…
  • Etc.

 Les Volutes

Pour aborder les volutes, laisse divaguer ton énergie créatrice en libérant au maximum ton geste.

Tout en rondeur, la volute tourne et suit, tour à tour, des courbes de Bézier, des spirales hyperboliques, des spirales du nombre d’Or,  d’Archimède, des splines et j’en passe. Évidement, je ne vais pas t’expliquer comment tracer chaque spirale car nous ne sommes pas dans la maîtrise et la représentation mathématique des courbes. Je préfère laisser ta curiosité t’emmener vers le chemin qui te correspond. L’important est de les marier les unes aux autres avec harmonie. Comme pour l’Art Baroque ;)

Observe, pour le moment, les volutes ci-dessous. Ce sont des exemples simples construits à partir de spirales et volutes. Elles permettent de poser le geste et d’harmoniser un ensemble. Ce sont des recherches graphiques.

26-Volute

C’est à ton tour!

  • Dessine quelques sphères, courbes, volutes et spirales sans appuyer ton geste comme pour l’exercice de Do-In exécuté tout à l’heure.
  • Remplis les de motifs, ou pas!
  • Tente de leur donner un peu de volumes comme pour des moulures ou ornements architecturaux.
  • Pars d’une base simple et rajoute des fioritures comme le fait la nature dans son jardin fleuri
  • Utilise la symétrie comme sur les exemples suivants:

26-2-Volute

 

C’est toi qui gères! Comme toutes techniques, la seule manière d’exceller est la pratique. Pratique et tu observeras la puissance et l’élasticité du temps sur ton énergie créatrice.

 

Les Drapés

Pour le drapé, tu dois observer le volume général et prendre conscience des scissions provoquées par les plis et le support. Si tu n’as pas de support sous l’étoffe, ce sera la souplesse et la consistance matérielle de la matière qui devra guider ta réflexion sur le volume.

Généralement, nous pouvons observer le drapé comme un enchevêtrement de cylindres et de cônes insérés les uns dans les autres. Nous avons observé dans « Dessin de Volume facile » et dans la série « Ombre & Lumière » comment représenter la lumière sur tous les volumes primitifs. Si tu ne l’as pas encore fait, va faire un tour avant de poursuivre ton observation. L’ombre propre et l’ombre portée donnent, ensembles, toute la cohérence au drapé. Tu dois voir et le modeler comme un sculpteur. Les meilleurs exemples de drapés que tu puisses copier pour ton entrainement sont, sans aucun doute les draps :)

Regarde le schéma ci-dessous:

2-Schema-Drape

Petites explications:

COLONNE A

  • HAUT: Cette vue représente trois formes sphériques juxtaposées vue d’en haut. Imaginons que ce soit des bidons par exemple.
  • FACE: Collées les uns aux autres, avec un éclairage de face (11h am). Tu peux  observer le dégradé sur formes sphériques, comme expliqué dans l’article Dessin de volume facile, qui se répète autant de fois qu’il y a de bidons.

COLONNE B

  • HAUT: Cette vue représente le négatif des trois bidons précédents vu d’en haut. Comme pour les colonnes creusées de la Grèce Antique mais en version plane :).
  • FACE: Toujours collées les unes aux autres, avec un éclairage de face (11h am). Même aspect que le précédent. Avec cet éclairage, seules les contours et les arrêtes te permettent de voir la différence. C’est un effet optique que tu pourras utiliser par ailleurs.

COLONNE C

  • HAUT: C’est l’assemblage des deux exemples précédents = bidon/colonne/bidon. Comme un rideau de douche bien rangé façon « psychomaniac » ou plutôt, une plaque de taule ondulée.
  • FACE: Je t’ai mis deux versions: une bien rangée et une autre plus « naturelle ».
  • Tu observeras plusieurs choses intéressantes: La transition des dégradés est souple et nuancée. La structure en cylindres est devenu conique. Un nouvel ombrage fait son apparition (ombrage d’une des vagues sur la surface = ombre portée). Ce changement est provoqué par le changement d’exposition à la lumière dû à la déformation du tissu. Comme sur un torchon étendu sur le fil à linge dans le jardin.

Comme nous parlons de drapés, il est normal que la structure du sujet se transforme. Elle change selon la rigidité de l’étoffe ou de la matière que tu auras choisi de dessiner. Pour que tu saisisses bien ce dont je parle, j’ai dessiné un torchon étendu. Les colonnes cylindriques deviennent donc coniques. Ce changement affecte légèrement le dégradé.

Si tu hésites, viens voir par ici: Ombre et lumière (Comment dessiner l’ombre propre et l’ombre portée).

De gauche à droite:

  1. Le torchon dessiné simplement sans dégradé (c’est la prise de note).
  2. Là, je considère l’éclairage et l’ombrage. Je réfléchi sur les formes et l’intérêt de dessiner les motifs avant ou après.
  3. Je décide de dessiner les motifs raillés qui facilitent la lecture des volumes avant pour gérer plus facilement la tonalité des gris et dégradés.
  4. Je transpose alors l’éclairage tel que je l’avais réfléchi auparavant.

Torchons

 

Passons maintenant aux choses sérieuses!!!

Je te propose d’observer un exemple concret maintenant. La statue ci-dessous a été sculptée par Jean-Antoine Houdon en 1873. D’une sensibilité hors du commun, Houdon, sculpteur français du XVIII et début XIX, était un virtuose du réalisme.

MontageHoudonFrileuse

C’était un comique original au vue de l’hypothétique exercice « L’Hiver » dit aussi « La Frileuse ». Outre le fait que son châle n’est pas assez grand pour couvrir la demoiselle en période hivernale, le sculpteur c’est amusé des normes de représentation de l’époque, en mélangeant anachronisme et irréalisme. La miss, dite « Frileuse », ne le serait pas tant si elle était couverte en conséquence. Les « règles » de représentations de l’époque comparaient les saisons à la durée de vie de l’être. L’hiver aurait été logiquement représentait par un vieux sujet (ou une vieille sujette). D’autres curiosités sont à observer dans la version en marbre exposée au Musée Fabre à Montpellier (France). Si tu as l’opportunité de t’y rendre, observe la bien, sinon découvre son histoire à travers ce livre: La sculpture sensible de Jean-Antoine Houdon.

D’autres exemples: Tu peux aussi analyser les drapés de peintre comme Tamara de Lempika, Mucha ou Klimt, etc.

Ton approche dépend de ta sensibilité et rien ne t’oblige à produire de l’hyper-réalisme. Cependant, pour apprendre et le comprendre aux mieux, il est plutôt utile d’en observer les maîtres. Enfin, je pense.

C’est toi qui gères! Comme toutes techniques, la seule manière d’exceller est la pratique. Pratique et tu observeras la puissance et l’élasticité du temps sur ton énergie créatrice.

Pour la pratique, rien de plus simple. Reste chez toi, va dans la cuisine, prend un torchon, un drap de bain et dispose le sur une chaise de façon à créer du volume. Sors avec ton carnet de croquis, un crayon ou deux en poche et copie les drapés que tu trouveras autour de toi. Observe, pratique et éclate toi.

  • Commence par des drapés simples dont les courbes sont uniquement influencées par le poids de l’étoffe qui les constitue comme les rideaux du salon.
  • Ensuite, rajoute l’influence du vent comme pour un étendard ou un drap qui sèche sur le fil à linges du jardin fleuri de Tante Béatrice.
  • Puis, ajoute l’influence d’un corps au tissu, en prenant en compte l’influence des courbes et plis imposés. Fait poser ton voisin ou ta voisine nu(e) sous un drap comme au temps de la Grèce Antique (seulement si tu es célibataire ou si ton ami(e) est clément(ine)). Sinon, les exemples ne manque pas: la sculpture de la place de la Mairie peut-être un bon entraînement.

 


Remarque: Tu rencontreras des drapés partout autour de toi. Les étoffes ou les tissus ne sont pas les seuls à produire ces courbes et volumes si caractéristiques. Dans l’introduction à la perspective « Dessiner les reliefs au Cirque de Navacelles« , tu as vu les courbes de niveaux qui dessinent le terrain.

Exemples plus parlants encore:

  • Les mèches de cheveux ou là crinière des chevaux,
  • Les eaux, les vagues et flux puissants des mers et océans,
  • Les fleurs et leurs pétales,
  • etc.

Observe regarde autour de toi et tu en trouveras facilement d’autres.

 

Liste de mots clefs: apprendre à dessiner, apprendre le dessin, dessiner facilement, cours de dessin, dessin facile, dessin simple, je dessine, croquer facilement, apprendre le dessin pas à pas, croquis facile, conseils, astuces, artiste, art, peintre, techniques, apprendre à tatouer, tattoo, drapé, dessiner un drapé, volute, spirale, courbe, dégradé au graphite, crayon

Laisse un commentaire. C'est utile à tout le monde.